"C'est ahurissant, comme seule la vie sait l'être."

J'ai revu des personnes qui me connaissaient avant. Elles ne m'ont pas reconnue. Mon visage était "lunaire" et mon corps obèse, tel un poisson lune.

Après 8 ans d'erreurs de diagnostic qui m'ont malencontreusement menée jusqu'en psychiatrie, j'ai été opérée d'une tumeur qui s'était installée dans mon hypophyse.

Vu que je suis un peu trois personnes différentes, j'ai demandé à ma psychologue de me faire un prix de groupe.

"Une plume précise et drôle avec des punchlines comme autant de refrains."

La maladie de Cushing, qui touche une personne sur un million, ce n'est pas héréditaire, ce n'est pas génétique, ce n'est pas viral, ce n'est pas contagieux. C'est pas de chance.

Chacun peut se dire : "Après tout, cette maladie est tellement rare qu'elle ne me concerne pas, je ne l'aurai jamais". C'est ce que je pensais avant de tomber malade. Les maladies rares sont-elles si rares qu'on le pense ?

"Au delà du témoignage sur Cushing, on en retient surtout une force de vie, universelle et communicative."

Née en 1980, Thérèse Fournier sillonne les routes de France de 2003 à 2012 pour interpréter ses chansons. Munie de textes bien sentis et d'une personnalité attachante, elle se fait une place sur la scène musicale, mais sa vie bascule lorsqu'elle tombe malade, de la maladie de Cushing. Ce n'est qu'en 2019, après 8 ans d'erreurs de diagnostics, qu'elle est opérée d'une tumeur à l'hypophyse. Tendre, drôle et engagée, elle saisit et retranscrit la difficulté d'un quotidien vécu, avec simplicité et avec une authenticité rare. Thérèse Fournier signe ici son deuxième livre, après son roman : Juliette, l'art d'être ressucyclable, sorti en 2016.