Nouveau spectacle sensible drôle et rentre dedans…

Munie de textes bien sentis et d’une personnalité attachante, Thérèse, artiste indépendante, bouscule les règles du verbe et se moque des conventions.
C’est avec un humour implacable et une pertinente provocation que cette chanteuse nous emmène aux confins fusionnels du rock et de la ballade.
La forme concert est  efficace et sans fioritures : une chanteuse seule qui s’accompagne à la guitare, debout, et qui parfois harangue son public. Mais ne vous y trompez pas, nous sommes très loin des clichés de la chanson française !
C’est presque un one woman show que la chanteuse propose avec un esprit décidemment rock’n’roll. Tendre et engagée, elle interprète la simplicité d’un quotidien vécu,  avec une authenticité rare.

Thérèse se fait une place dans le milieu musical par la scène. D’abord celle du sable de la côte atlantique, l’été 2003. Elle joue ses premiers textes dans les campings, les bars et les rues. Thérèse rencontre alors les Martins Pêcheurs, une association de jeunes talents, installée à St Nazaire. Elle accède aux scènes en bois, dans les théâtres et les festivals.
En 2005, elle sort son premier album : « Libérez les marionnettes », un disque autoproduit, enregistré avec des artistes nantais. L’album séduit le Sablier Tour, à Rennes. Avec ce nouveau manager, Thérèse monte sur les grosses scènes, en première partie de Pauline Croze, Anaïs, La Grande Sophie, Charlélie Couture, ou encore Les Fatals Picards.Ces marches l’amènent sur les planches des Francofolies, à La Rochelle, en juillet 2007.
En vue de cet évènement, elle sort un album live, « Thérèse en concert », lui aussi autoproduit.
Les dates s’enchaînent, de scènes en résidences, de festivals en premières parties. Elle travaille avec Philippe Chasseloup et différentes associations (Artistes en scène, Trempolino, la Bouche d’air).
En 2008, Thérèse complète son répertoire avec un spectacle jeune public. Elle l’interprète aux Francofolies, en juillet 2008, puis dans toute la France pendant une période de deux ans. Il est monté en partenariat avec les Francos et l’union nationale des Jeunesses musicales de France (JMF).
La chanteuse créer sa structure de production. Avec cette structure indépendante, Thérèse produit « Ca pourrait être pire », enregistré à Rennes et sorti dans les bacs avec l’Autre Distribution le 27 avril 2009. Puis elle sort un DVD « Le pire contre attaque » pour noël 2009 qui contient le spectacle entier ainsi qu’une petite dizaine de clips réalisés par des indépendants.
Thérèse prépare son nouvel album « Celui qu’il me faut » qui sortira en Mai 2012 avec L’autre Distribution.
Le spectacle intitulé « Il en faut peu pour être heureux » sera sur scène à partir de septembre 2011….